Alliant tradition et modernité, la Maison du Kochersberg propose des expositions permanentes et temporaires suscitant un intérêt sans cesse renouvelé.

Jonathan Sarago - cd67

La section arts & traditions populaires

Dès l’entrée du musée, au rez-de-chaussée, l’œil est attiré par des coiffes alsaciennes harmonieusement disposées dans leur vitrine : à côté de la traditionnelle coiffe noire, des modèles richement brodés ou imprimés, des rubans et tout ce qui fait la richesse et l’élégance des coiffes alsaciennes.

En visitant l’exposition permanente vous découvrirez, dans un décor de la fin du XIXe siècle, une Stub (séjour typiquement alsacien), une cuisine et un atelier de cordonnier.

Tous les ans pendant la période de l’Avent, vous vous imprégnerez de la magie de Noël : ainsi la Stub parée de ses plus beaux atours, la cuisine et ses moules à Bredle aux saveurs d’épices, feront resurgir des souvenirs d’antan.

Toujours au rez-de-chaussée, différents vestiges de l’époque romaine jusqu’au Xe siècle voisinent avec le puits de l’ancienne écurie qui se trouvait à cet emplacement.

L'EXPOSITION EN COURS - Féminin Pluri'Elles

 

Les dessous, reflets de la place de la femme dans la société.

Le sous-vêtement relève de l'intime et du fantasme. Il traduit la vision que l'homme porte sur sa compagne. Pendant des siècles celle-ci est avant tout chargée de lui donner une descendance. Les croyances populaires attribuent toutes sortes d'effets bénéfiques ou maléfiques aux sous-vêtements, à leur forme, à leur couleur, aux matières et à la manière de les porter. L'évolution des dessous accompagne l'émancipation de la femme.

La Maison du Kochersberg présente le linge de corps porté par les femmes en Alsace du XIXe siècle à nos jours. L'évolution des dessous permet de mieux appréhender les évolutions technologiques, le regard que la société porte sur les femmes et le rapport de celles-ci à leur propre corps.

Féminin Pluri'Elles
exposition-temporaire

La section expositions temporaires

Le premier étage est dédié en alternance aux expositions thématiques temporaires et à des expositions d’art. Elles trouvent leur place au sein d’un écrin lumineux, aux colombages d’origine soigneusement restaurés. Un programme étoffé s’annonce :
en 2017 : «Féminin Pluri’Elles», exposition de linge de corps et de dessous féminins du XVIIIe au XXe siècle,
en 2018 : centenaire de la fin de la Grande Guerre,
en 2019 : rétrospective de la Révolution française et ses répercussions dans le Kochersberg.

Ces expositions seront complétées par des conférences ou des animations en lien avec la thématique de l’exposition en cours. L’ensemble de ces expositions sont organisées par les bénévoles de l’association des Amis de la Maison du Kochersberg.

—Vous saurez tout sur les coiffes alsaciennes grâce à un outil interactif permettant de découvrir leur provenance et la symbolique de leurs motifs. —

Nouage de coiffe